5 livres pour apprendre le graphisme

Les 5 meilleurs livres pour apprendre le graphisme

Cet article vous présente une sélection de 5 livres pour apprendre le graphisme.


1. Manuel de design graphique : forme et espace, couleur, typo, images, composition (Timothy Samara)

Manuel de design graphique - Forme et espace, couleur, typo, images, composition (Timothy Samara)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le graphiste utilise des images, des symboles, des caractères, des couleurs et des éléments graphiques – sur support d’impression ou sur écran – pour communiquer et organiser des idées, et donner à un message la forme qui suscitera la réaction voulue.

Au départ, le graphisme était affaire de création de polices de caractères et d’impression de livres. Il s’est étendu depuis la révolution industrielle (fin du XVIIe -début du XVIIIe siècle) à la publicité, aux périodiques, aux affiches et aux vecteurs éphémères des nouveaux marchés de grande consommation. Le terme «conception graphique» attribué à W.A. Dwiggins, illustrateur et concepteur de livres, qui l’aurait créé pour désigner ses propres activités, est apparu en 1922. L’étude formelle du graphisme est devenue une discipline à part entière dans les années 1920 et le terme s’est généralisé après la seconde guerre mondiale.

Contrairement à d’autres disciplines des arts visuels, le graphisme ne relève pas de la création artistique spontanée. Il s’agit d’une prestation de service rémunérée répondant à la demande d’un client (entreprise ou autre). Si la création artistique a toujours été financée par des mécènes, c’est seulement dans les années 1830 qu’est né le mythe du peintre bohème dont l’œuvre «est l’expression de sa personnalité». Ainsi est apparue la distinction entre beaux-arts et «art commercial». Les graphistes ont tiré parti de cette distinction pour des raisons philosophiques et stratégiques, et surtout parce qu’ils y voyaient un moyen de faire reconnaître une profession susceptible d’apporter une inestimable valeur ajoutée aux entreprises.

Au cours des 50 dernières années, le graphiste a été considéré tout à la fois comme un stratège visuel, un médiateur culturel et, depuis le milieu des années 1970, un «auteur». Quelle que soit l’étiquette, la fonction consiste à transmettre le cœur de message d’une entreprise en influençant astucieusement un public avide de marques et, de manière plus générale, en façonnant le langage visuel de l’environnement postmoderne.

Le graphisme est une discipline de «mise en forme» qui conjugue un mélange de savoirs, de savoir-faire et d’intuition selon des modalités déterminées par les caractéristiques de chaque nouveau projet.

Le graphiste doit être sémioticien pour comprendre les processus et interrelations inhérents à la perception et à l’interprétation du sens véhiculé par un élément visuel ou verbal. Il doit aussi comprendre comment se transmet l’information – stratégies pédagogiques, représentation des données, lisibilité et utilisabilité (exploitabilité), ordonnancement cognitif et résolution hiérarchique de problèmes – jusque dans la typographie, la mécanique de conception d’alphabets et la lecture. Il ou elle doit avoir la maîtrise analytique et technique de la création d’images – comprendre comment les formes, les couleurs et les textures peuvent exprimer des idées, assurer la cohésion et le dynamisme esthétique, et signifier des concepts d’ordre supérieur tout en suscitant une réponse émotionnelle forte.

Le graphiste doit également bien connaître la psychologie et l’histoire car il lui faut maîtriser les fondements sociaux, les habitudes culturelles et le symbolisme, tout autant que les concepts du marketing (stimuler, susciter ou renouveler les besoins du consommateur).

Enfin, et ce n’est pas la moindre des choses, il doit avoir une connaissance approfondie et une parfaite maîtrise des multiples technologies sollicitées dans la mise en œuvre de la solution retenue : supports et techniques d’impression, photo et vidéo, programmation informatique, processus industriels, infographie, ergonomie, etc.

À la fois ouvrage de référence et source d’inspiration, ce livre s’adresse aux étudiants et aux professionnels du design graphique, et plus largement à tous les métiers de la communication et de la création. Il présente de façon détaillée et didactique les principes fondamentaux du design graphique et de ses cinq composantes clés : la forme et l’espace, la couleur, la typographie, l’image, la composition. Pour chacun d’eux, il explique comment faire les bons choix pour obtenir une création graphique capable de transmettre efficacement un message tout en éveillant la curiosité et les émotions du public.

Chaque chapitre s’appuie sur de nombreuses réalisations, choisies et analysées avec soin. L’énoncé des vingt règles d’or du graphisme, puis de la meilleure façon de les détourner pour des créations plus originales et percutantes, complètent le propos de cet ouvrage riche d’enseignements et d’idées.

À propos de l’auteur

Élevé dans une famille d’artistes, Timothy Samara a commencé à dessiner dès son plus jeune âge. Grâce à un soupçon de talent, un encouragement considérable de la part de ses parents et l’influence de directeurs artistiques rencontrés à l’agence photographique de son père, il a étudié le graphisme à l’University of the Arts de Philadelphie.

Après ses études, il a consacré sa carrière à l’identité visuelle, l’identité de marque, la communication graphique et la typographie. Depuis 2000, il partage son temps entre sa pratique professionnelle et le monde universitaire, où il a acquis une solide réputation en tant qu’enseignant dans divers établissements : School of Visual Arts, Parsons (New School for Design), SUNY Purchase et Fashion Institute of Technology dans l’État de New York, ainsi que l’University of the Arts à Philadelphie.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés au graphisme, qui sont utilisés par les étudiants et les professionnels du monde entier. Timothy Samara vit à Brooklyn, New York.


2. Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale (Collectif)

Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale (Collectif)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Où mettre les capitales dans un nom d’organisme ? Les sigles ont-ils besoin de points ? Madame, mademoiselle, monsieur : quand peut-on les abréger ? Chiffres arabes, chiffres romains, nombres en toutes lettres : dans quel contexte ? Quelle est la différence entre deuxième et second ? À quoi servent les petites capitales ? Comment présenter une bibliographie ?

Vous qui devez rédiger ou corriger, saisir ou « préparer» un. texte, vous vous posez souvent ces questions… et bien d’autres aussi délicates. Grâce à une formule d’utilisation simple, par entrées alphabétiques avec un index à plusieurs niveaux, ce lexique vous aidera à y répondre.

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.


3. Petit manuel de graphisme (Collectif)

Petit manuel de graphisme (Collectif)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Très attendue, cette nouvelle édition du Petit manuel de graphisme, revue et augmentée, propose des mises à jour importantes, de nouvelles pistes de réflexion, en lien avec l’évolution du rôle du graphiste, et de nouvelles entrées telles que la photographie numérique, les smartphones ou encore les médias sociaux et le design d’entreprise.

Ce livre de référence passe en revue tout ce qui fait le quotidien du graphiste, de la création à la production, de l’organisation de son emploi du temps aux aspects juridiques, en passant par le marketing. Parsemé de schémas et d’illustrations, Petit manuel de graphisme propose des descriptions concises et fournit toutes les clés fondamentales, de la théorie à la pratique. Une véritable petite bible pour les créateurs !

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.


4. Du graphisme à l’écriture (Denise Chauvel, Isabelle Lagoueyte)

Du graphisme à l'écriture (Denise Chauvel, Isabelle Lagoueyte)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Cette nouvelle édition du titre Du graphisme à l’écriture de Denise Chauvel et Isabelle Lagoueyte, issu de la collection Pédagogie pratique, propose des séances réalisées et toutes testées en classe, adaptées aux différents âges de l’école maternelle dans l’esprit des programmes 2015. Les programmes de 2015 situent les activités graphiques dans le domaine « Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques » et les activités d’écriture dans le domaine « Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions ».

Sans réduire l’activité graphique à la préparation de l’écriture, cet ouvrage aborde le graphisme comme contribuant à développer les compétences graphomotrices indispensables à l’apprentissage de l’écriture. Il est structuré en trois grandes parties progressives :

  • « La construction du geste moteur », qui insiste sur l’habileté manuelle, le contrôle oculaire, l’organisation spatiale, la posture… ;
  • « De la trace au graphisme », qui détaille la découverte des éléments graphiques de base ainsi que l’enrichissement de l’activité graphique ;
  • « L’écriture », qui aborde ses différentes formes (majuscules d’imprimerie, cursive…) et son histoire.

Chacune des trois parties comprend :

  • une introduction qui relate l’évolution de l’enfant et ses possibilités dans les différents domaines abordés ;
  • des fiches pratiques mentionnant le niveau, l’organisation, les objectifs, le matériel et le déroulement de séances réalisées et testées dans les différentes classes de l’école maternelle.

À propos de l’auteur

Denise Chauvel est conseillère pédagogique honoraire. Spécialiste de la pédagogie à l’école élémentaire, elle a publié de nombreux ouvrages pratiques pour les enseignants.

Elle a commencé sa carrière comme institutrice suppléante, en maternelle, à Paris. Elle passe ensuite le concours CAP d’institutrice en maternelle dans la Somme. Elle obtient un poste d’institutrice dans l’école annexe de l’école normale de Bar-le-Duc. Elle passe le concours du CAFIMF en maternelle, puis s’arrête quelque temps pour élever ses trois enfants. C’est en 1973 qu’elle devient conseillère pédagogique, d’abord d’une circonscription maternelle dans le Val-de-Marne, puis d’une circonscription élémentaire, maternelle et AIS dans le même département.

En 1978, elle rencontre François Richaudeau et Yvette Pesez, et commence à écrire pour les Editions Retz. Elle a été présidente de l’AGEEM (Association générale des instituteurs et institutrices des écoles maternelles) pour le Val-de-Marne, de 1987 à 1997, date de son départ à la retraite.


5. Ateliers graphiques (Elisabeth Grimault)

Ateliers graphiques (Elisabeth Grimault)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

La pratique d’activités graphiques aide le jeune enfant à :

  • construire des habiletés perceptives et motrices,
  • développer des compétences d’analyse et de comparaison,
  • solliciter des automatismes dans les gestes utiles pour la maîtrise de l’écriture.

Grâce à un entraînement systématique et régulier, celui-ci va acquérir le sens des tracés et affiner sa capacité d’analyse visuelle, conditions certes nécessaires, mais non suffisantes pour se préparer à aborder l’écriture cursive au cycle 2.

Cet ouvrage est conçu en double page :

  • à gauche, le déroulement de la séance : objectifs, tâches de l’élève, rôle de l’enseignant, indicateurs de réussite, difficultés prévisibles, matériel requis, durée…
  • à droite, des photos présentant des exemples de réalisations des élèves et illustrant chaque étape de l’atelier.

Les activités graphiques décrites ici peuvent constituer le point de départ ou le prolongement d’une observation de motifs, menée dans des répertoires culturels ou à partir de l’environnement proche. En jouant sur les supports et les outils, elles orientent l’élève d’une production spontanée vers des reproductions plus guidées.

Conçus pour la moyenne section, ces ateliers graphiques reposent sur les traits verticaux et horizontaux, le quadrillage, les traits obliques, les ronds, les lignes brisées, les ponts, les boucles.

À propos de l’auteur

Professeur des écoles, maître formateur, puis maître d’accueil de PE1 et PE2 en Ille et Vilaine, Élisabeth Grimault a principalement enseigné en maternelle, aux 3 niveaux du cycle 1. Jeune retraitée, elle souhaite transmettre son savoir-faire aux jeunes enseignants débutant dans le métier, à travers l’écriture d’ouvrages didactiques.

error: Contenu protégé