Les 5 meilleurs livres de Richard Powers

Les 5 meilleurs livres de Richard Powers

Richard Powers, né le 18 juin 1957 à Evanston dans l’Illinois, est un écrivain américain.


1. Le temps où nous chantions

Le temps où nous chantions Richard Powers

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Tout commence en 1939, lorsque Delia Daley et David Strom se rencontrent à un concert de Marian Anderson. Peut-on alors imaginer qu’une jeune femme noire épouse un Juif allemand fuyant le nazisme ? Et pourtant… Leur passion pour la musique l’emporte sur les conventions et offre à leur amour un sanctuaire de paix où, loin des hurlements du monde et de ses vicissitudes, ils élèvent leurs trois enfants.

Chacun d’eux cherche sa voix dans la grande cacophonie américaine, inventant son destin en marge des lieux communs. Peuplé de personnages d’une humanité rare, Le temps où nous chantions couvre un demi-siècle d’histoire américaine, nous offrant, au passage, des pages inoubliables sur la musique.

Le Temps où nous chantions a été élu meilleur livre de l’année 2003 par le New York Times et le Washington Post.


2. L’Arbre-Monde

L’Arbre Monde Richard Powers

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Dans ce nouveau roman, Richard Powers embrasse un sujet de la nature et de nos liens avec elle.

Les destins des protagonistes de ce récit (un psychologue, un étudiant, un concepteur de jeux électroniques, un photographe amateur, une botaniste visionnaire) s’entrelacent autour de ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres. Richard Powers explore le drame écologique et notre lente noyade dans le cyber world, et nous rappelle que sans la nature notre culture n’est que ruine de l’âme.

Le roman le plus excitant que vous lirez sur les arbres. Ce roman ambitieux s’élève au-dessus de la canopée de la littérature américaine et redessine le paysage de la fiction environnementale.


3. La chambre aux échos

La chambre aux échos Richard Powers

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Par une nuit d’hiver, sur une petite route du Nebraska, Mark Schluter est victime d’un grave accident de voiture. Sa sœur aînée, Karin, revient dans sa ville natale pour être à son chevet. Mais lorsque Mark sort du coma, il semble ne plus la reconnaître. Karin fait alors appel à Gerald Weber, un célèbre neurologue, spécialiste des troubles singuliers du cerveau.

Alors que Weber étudie son cas, Mark essaye de reconstituer peu à peu ce qui s’est passé la fameuse nuit de son inexplicable accident et d’identifier le témoin anonyme qui lui a sauvé la vie avant de disparaître en laissant une étrange note.
Ce qu’il va découvrir changera à jamais sa vie, celle de sa sœur et celle de Weber.

Après le succès du Temps ou nous chantions, élu meilleur livre étranger 2006 par Lire, Richard Powers réussit le tour de force de nous donner avec La Chambre aux échos, National Book Award 2007, un roman qui aborde la question de l’identité et de la condition humaine, sans jamais se départir d’un remarquable sens du récit et de l’intrigue.


4. Gains

Gains Richard Powers

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

À travers l’aventure de Clare Inc., une petite entreprise familiale américaine de savon créée en 1830 à Boston et devenue au fil des années une multinationale de la chimie, Richard Powers retrace un siècle et demi de capitalisme, évoquant au passage la mentalité des premiers pionniers, l’évolution du syndicalisme, du management, de la publicité et de la communication.

En parallèle, il nous entraîne dans la vie de Laura Brodey, mère de deux enfants, travaillant dans l’immobilier à Lacewood, Illinois, ville dont le destin est marqué par la présence des usines de Clare Inc.. L’existence de Laura et celle de la multinationale vont bientôt converger d’une façon inattendue.

Avec ce dialogue entre une personne morale et une personne physique, Richard Powers interroge une nouvelle fois la modernité. Il s’intéresse aussi ici à l’influence du libéralisme sur l’environnement, la vie quotidienne et les destins individuels. Faisant à la fois preuve d’une vision globale et d’une puissance d’émotion rare, il s’attache aux conséquences, heureuses et malheureuses, du développement de la société de consommation sur les individus, aux gains et aux pertes, au prix à payer.


5. Trois fermiers s’en vont au bal

Trois fermiers s’en vont au bal Richard Powers

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Tout commence par une photo désormais célèbre : celle de trois fermiers sur une route de campagne, prise par August Sander à la veille de la Première Guerre mondiale.

Pourquoi cette photo obsède-t-elle tant le narrateur, depuis qu’il l’a vue par hasard dans un musée de Detroit ? Peter Mays, un jeune journaliste, saura-t-il quant à lui percer l’énigme de son étrange ressemblance avec l’un des personnages ? Qu’est-il advenu enfin de ces trois jeunes hommes ?

De l’Europe dévastée par la guerre, où nous suivons les pérégrinations tragi-comiques des fermiers, jusqu’à l’Amérique contemporaine, Richard Powers se livre au jeu des destins croisés et contrariés, convoquant au passage quelques grandes figures telles que Henry Ford ou Sarah Bernhardt.

error: Contenu protégé