Les 5 meilleurs livres de la littérature espagnole

Les 5 meilleurs livres de la littérature espagnole

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres de la littérature espagnole.


1. Cent ans de solitude (Gabriel Garcia Márquez)

Cent ans de Solitude Gabriel Garcia Márquez 1

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il y a les bouches noires des fusils qui jettent des regards de mort au colonel Aurelanio Buendia et il y a la mémoire du militaire qui, devant sa fin proche, s’élance comme un disque solaire… Il revoit son village, le Macondo, perdu dans des territoires oubliés de l’Amérique du Sud, l’histoire fabuleuse de sa famille traversant, comme une dynastie royale, les trois âges de la vie : naissance, vie et décadence..

Au travers de l’histoire de ce village et de ses créateurs, Gabriel Garcia Marquez nous conte, avec cette magie des mots qui donne à son livre un reflet d’éternité, les peines, les joies, les espoirs et les craintes d’une famille qui tente par tous les moyens de conjurer la malédiction qui pèse sur les siens : cent ans de solitude.

À propos de l’auteur

Gabriel García Márquez, né le 6 mars 1927 à Aracataca et mort le 17 avril 2014 à Mexico, est un écrivain colombien. Romancier, nouvelliste, mais également journaliste et militant politique, il reçoit en 1982 le prix Nobel de littérature.


2. Don Quichotte (Miguel de Cervantes)

Don Quichotte Miguel de Cervantes

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Parce qu’il a lu trop de romans de chevalerie, don Quichotte a perdu la raison : il est persuadé que le monde est peuplé de chevaliers errants et d’enchanteurs maléfiques. Comme dans ses livres préférés, il veut rendre la justice et combattre pour l’honneur de sa dame.

Accompagné de Sancho Panza, son fidèle écuyer, il part sur les routes d’Espagne. Et voici notre héros qui affronte des moulins à vent, qui prend des auberges pour des châteaux et des paysannes pour de belles princesses !

Avec son roman, Cervantès a réussi à faire d’un vieux fou à l’imagination débordante et de son valet plein de bon sens un couple mythique ; de leurs aventures rocambolesques, il a su tirer une œuvre d’une prodigieuse modernité, qui continue d’amuser et de ravir le lecteur, quatre siècles après.

À propos de l’auteur

Miguel de Cervantes Saavedra est un romancier, poète et dramaturge espagnol. Il est célèbre pour son roman L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche, publié en 1605 et reconnu comme le premier roman moderne.


3. La ville et les chiens (Mario Vargas Llosa)

La ville et les chiens Mario Vargas Llosa

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Au collège Leoncio Prado de Lima, au Pérou, les cadets ont fondé  » le cercle « , groupe secret de quatre garçons décidés à contrer la terrible discipline qui les écrase. Surnommés  » les chiens « , ces jeunes gens ont institué leur propres règles. Brimades, vols, mensonges voilà le monde sur lequel règne le plus fort d’entre eux, le Jaguar. Devenus hommes, les chiens tenteront de situer les frontières entre le bien et le mal, l’honneur et la trahison, le courage et la lâcheté.

Le prix Biblioteca Breve et le Prix espagnol de la critique ont couronné ce roman qui peint l’exaspération sexuelle d’un groupe d’adolescents, contraints à la plus sévère éducation.

À propos de l’auteur

Mario Vargas Llosa, premier marquis de Vargas Llosa, né le 28 mars 1936 à Arequipa, région d’Arequipa, au Pérou, est un écrivain péruvien naturalisé espagnol, auteur de romans et d’essais politiques.


4. La ruche (Camilo José Cela)

La ruche Camilo José Cela

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’auteur de ce livre est l’un des plus brillants représentants de la littérature espagnole contemporaine. La ruche, qui a obtenu un grand succès dans tous les pays de langue espagnole, est-elle un roman ? Une série d’instantanés plutôt – de flashes – dont l’ensemble constitue un document extraordinaire sur le Madrid de 1942. Une « histoire » ? Non, mais cent histoires entrecroisées dont les personnages passent tour à tour ou simultanément devant l’objectif.

Ce n’est que peu à peu que l’on découvre les fils qui relient entre elles ces marionnettes humaines, et que le projecteur fait sortir de l’ombre les alvéoles qui servent de décor à leur aventure : on pense à un immeuble dont les petites fenêtres s’éclaireraient une à une et clignoteraient dans la nuit. Ce n’est pas un hasard si un des épisodes du livre a pour théâtre un grand édifice qui se met à vivre d’une vie « unanime » à la suite du décès d’un des locataires.

Mais c’est un café qui est la cellule centrale où se rassemble l’essaim pittoresque et bigarré qui bourdonne dans la ruche, autour de la reine des abeilles, la patronne, la terrible dona Rosa : aventuriers douteux, oisifs, parasites, entremetteuses, usuriers, prostituées, petites bonnes, vieux boucs, et aussi les éternelles victimes de l’argent, de la politique, de la malchance et de l’injustice – les jeunes sans travail, les filles sans amour, les malades sans espoir, les écrivains traqués et les enfants qui chantent dans les rues.

C’est toute la « comédie espagnole » – celle d’aujourd’hui et celle de toujours – que Camilo José Cela nous présente dans des pages dont l’ironie et le burlesque sont le voile transparent de l’émotion et de la pitié.

À propos de l’auteur

Camilo José Cela, 1ᵉʳ marquis d’Iria Flavia, est un écrivain espagnol né à Padron le 11 mai 1916 et mort à Madrid le 17 janvier 2002.


5. Les saints innocents (Miguel Delibes)

Les saints innocents Miguel Delibes

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’Azarías est un de ces êtres rustiques qui sourient au ciel et murmurent continûment ; il sait pourtant, comme les autres, obéir aux maîtres, mais comme nul autre, parler aux oiseaux. Hommage à l’innocence, au pouvoir révélateur de son dénuement.

Parmi les petits drames qui jamais n’entament la torpeur de ces terres de Castille, il en est un, cependant, qui la fera basculer. Mystère de l’innocence qui transgresse, sans tache et sans mérite, l’interdit absolu en accomplissant un acte de justice.

Ce texte fluide, comme intériorisé, d’un narrateur en parfaite connivence avec le monde et les personnages du récit confère à ceux-ci une densité et une profondeur touchantes.

Elles font aussi la qualité de l’adaptation cinématographique, par Mario Camus, de ce roman d’un écrivain contemporain que l’Espagne reconnaît comme un des meilleurs de sa génération.

À propos de l’auteur

Miguel Delibes Setién, né le 17 octobre 1920 à Valladolid, Castille-et-León et mort le 12 mars 2010 à Valladolid, est un écrivain espagnol de la Génération de 36.

error: Contenu protégé