Les 5 meilleurs livres de Hervé Guibert

Les 5 meilleurs livres de Hervé Guibert

Hervé Guibert est un écrivain et journaliste français. Il est principalement l’auteur de nouvelles et de romans dont certains feront partie de ce mouvement littéraire que l’on appelle l’autofiction. Il est également reconnu comme photographe et pour ses écrits sur la photographie.


1. À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie

l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie Hervé Guibert

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Dans ce premier tome d’une trilogie autobiographique consacrée au sida, Hervé Guibert raconte son existence depuis qu’il a été contaminé par le virus, les progrès insidieux de la maladie, le cruel espoir et la déception causés par les promesses d’un ami, Bill, de lui sauver la vie.

Paradoxalement, le vrai ami, dans ce récit, n’est pas Bill (celui auquel le titre fait référence) mais Muzil, un philosophe réputé et plus âgé, également homosexuel, qui meurt du sida, préfigurant la mort à venir du narrateur. Bill promet à Guibert qu’il va lui permettre de bénéficier d’un miraculeux traitement venu des États-Unis.

De même que je n’avais avoué à personne, sauf aux amis qui se comptent sur les doigts d’une main, que j’étais condamné, je n’avouai à personne, sauf à ces quelques amis, que j’allais m’en tirer, que je serais, par ce hasard extraordinaire, un des premiers survivants au monde de cette maladie inexorable Le remède miracle n’existe pas et Guibert est abandonné par Bill…

Au-delà d’un témoignage poignant et dramatique sur le sida, l’amitié et la mort, ce roman frappe par la force et la beauté de son écriture, dans une évidente violence contenue.


2. Le protocole compassionnel

Le protocole compassionnel Hervé Guibert

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

C’est tout bonnement la suite de À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie : exactement ce que j’avais dit que je ne ferais jamais. Un an et demi a séparé ces deux livres. Le temps de la renonciation à l’écriture, celui de l’expérience.

On retrouve les mêmes personnages : Hervé Guibert, écrivain malade du sida, ses proches, la communauté des malades et de leurs soignants. Claudette Dumouchel, jeune médecin de vingt-huit ans, entre en scène.

Une étrange relation va s’inventer à chaque examen entre cette femme très belle et le narrateur. Une relation peut-être proche de l’amour, on ne sait jamais.Un nouveau médicament, aussi, est apparu, très difficile à obtenir et incertain, encore au stade de l’expérimentation, le DDI.

Aux Etats-Unis, il a déjà tué trois cents personnes qui se l’étaient procuré au marché noir et l’avaient utilisé sans connaître les doses, sans surveillance médicale, aveuglément, désespérément. En France, pour l’instant, on le délivre aux malades qui sont à la dernière extrémité, dans un protocole qualifié de «compassionnel» par les médecins.

C’est ce nouveau médicament qui m’a permis de surmonter mon épuisement, et d’écrire. Si À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie racontait la prise de conscience de la maladie et son travail sur le corps et sur l’âme, Le protocole compassionnel raconte l’étonnement et la douleur, la rage et la tristesse d’un homme de trente-cinq ans dans lequel s’est greffé le corps d’un vieillard. Mais le bonheur d’une rémission fait une incursion dans le malheur.


3. Mes parents

Mes parents Hervé Guibert

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Pourquoi la grand-tante Louise saccage-t-elle l’appartement de sa sœur Suzanne ? Quels sont ces documents qu’elle cherche, et que contiennent ces liasses de papiers qu’elle brûle finalement dans la cuisinière ? Concernent-ils vraiment, comme le prétend Suzanne, une infamie qu’aurait commise la mère, trente ans plus tôt ?

Comment se fait-il qu’au même moment le père ait dû précipitamment quitter Nice, abandonnant un cabinet de vétérinaire, un voilier, une Ford verte, une fiancée et deux chevaux, pour se retrouver à Paris sans chaussettes de rechange ? Quel est ce chantage que mettent en train les parents du petit Hervé pour extorquer l’argent de la famille ?

Et où est caché cet or qu’on n’en finit pas d’enterrer et de déterrer, dont on n’a jamais pu se servir, sinon pour se plaindre qu’il soit encrassé ? D’ailleurs ce trésor trop tard obtenu n’a-t-il pas un rapport avec le cancer de la mère, qui suit de peu l’héritage ? N’y a-t-il donc rien de pire au monde, pour des parents, que d’avoir un fils soucieux de la vérité ?


4. Fou de Vincent

Fou de Vincent Hervé Guibert

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« J’avais connu Vincent en 1982, alors qu’il était un enfant. Il l’était resté dans mes rêveries, je devais me résoudre à ce qu’il soit devenu un homme, je continuais à l’aimer pour ce qu’il n’était plus. Depuis six ans il envahissait mon journal… Qu’est-ce que c’était ? Une passion ? Un amour ? Une obsession érotique ? Ou une de mes inventions ? »

Parmi les textes d’Hervé Guibert, Fou de Vincent est celui où se mêlent le plus étroitement l’érotisme et la tendresse.


5. Des aveugles

Des aveugles Hervé Guibert

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Trois aveugles : la femme, le mari, l’amant. Comment ils se rencontrent, comment ils s’aiment, comment ils s’entre-tuent. Un récit d’épouvante, puisque c’est le mode de lecture préféré des aveugles.

Dans ce livre sans pitié, à la fois documentaire et fantasmagorique, les visions de l’obscurité définissent un nouveau système de voluptés et de frayeurs.

error: Contenu protégé