Les 5 meilleurs livres sur la guerre du Golfe

Les 5 meilleurs livres sur la guerre du Golfe

 

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur la guerre du Golfe.


1. La guerre Iran-Irak (Pierre Razoux)

La guerre Iran-Irak (Pierre Razoux)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

On ne peut pas comprendre la situation qui prévaut aujourd’hui dans le Golfe sans saisir les frustrations et craintes persistantes qui découlent directement de la guerre entre l’Iran et l’Irak de 1980 à 1988.

Terriblement meurtrière, celle-ci a marqué à jamais les esprits par les images dramatiques d’enfants envoyés au combat, les villageois gazés, les villes en ruines, les pétroliers en feu ou les tranchées ensanglantées.

Pour en retracer les événements, et grâce à des sources inédites de première main, Pierre Razoux explique les opérations militaires et détaille les nombreuses affaires – Irangate, attentats en France, enlèvements au Liban – étroitement liées à ce conflit.

Une histoire faite de rebondissements permanents au gré de l’attitude des pétromonarchies, de la Russie, de la Chine et des Etats-Unis, mais aussi caractérisée par la compromission de nombreuses nations, parmi lesquelles la France…

À propos de l’auteur

Pierre Razoux est directeur de recherche à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM). Praticien des relations internationales, spécialiste reconnu du Moyen-Orient, il est l’auteur de plusieurs ouvrages de référence portant sur les conflits contemporains et le conflit israélo-arabe, en particulier Tsahal – Nouvelle histoire de l’armée israélienne (Perrin, “Tempus”, 2008). Il intervient régulièrement dans les médias français et étrangers.


2. La guerre du Golfe : 1991 (Henri Guillemin)

La guerre du Golfe : 1991 (Henri Guillemin)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Août 1990 : l’Irak de Saddam Hussein envahit, annexe, le Koweït, une ancienne partie de l’Irak, conservée par la Grande Bretagne sous régime particulier. Va s’engager, alors, un sinistre jeu de dupes international où les USA vont tenter, et réussir, d’impliquer leurs alliés, via une ONU visiblement sous domination, voire sous contrôle.

Une guerre pour le pétrole ? Sans aucun doute. Une guerre pour affirmer le rôle dominant des USA, comme “gendarme” du monde ? C’est évident. Mais, pourquoi François Mitterrand décide-t-il selon les pouvoirs que lui confère la Constitution d’engager l’armée française dans ce combat éminemment douteux ? Alors même que de nombreuses voix sincères, de gauche, s’y opposent ? De quoi s’agit-il ? De garder son “rang” à la France ? De marquer l’Histoire de son empreinte guerrière ?

Mon souci primordial, annonce Henri Guillemin : le comportement de la France, l’attitude, les attitudes mouvantes, du Président Mitterrand, qui change en cours de route, offrant l’image d’une dérive, d’un personnage qu’on n’aurait pas cru rétractile. Je ne comprends pas et voudrais comprendre, en raison surtout de l’attachement réel et profond que je lui porte.

Tout est là : ce questionnement, en profondeur, ce point d’interrogation majeur, entre deux êtres humains d’exception, dont l’estime réciproque cimenta “un attachement indestructible”. L’ultime regard, douloureux, posé par un historien lucide, sur notre époque, avec une profonde humanité, mais sans complaisance.

À propos de l’auteur

Henri Guillemin, né le 19 mars 1903 à Mâcon et mort le 4 mai 1992 à Neuchâtel en Suisse, est un critique littéraire, historien, conférencier, polémiste, homme de radio et de télévision français, connu pour ses talents de conteur.


3. Les guerres du Golfe – Espoir ou chaos (Jean Fleury)

Les guerres du Golfe - Espoir ou chaos (Jean Fleury)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Le changement de président américain remet la question de la guerre en Irak à l’ordre du jour. Dans l’opinion publique française, cette crise est d’autant plus mal connue que Washington a caché de nombreuses informations, voire dissimulé des vérités gênantes.

Les durs combats dans Bagdad en avril 2003 ou la perte de fait d’un régiment d’hélicoptères Apache un mois avant, les problèmes rencontrés dans la capitale irakienne, devenue incontrôlable dès les premiers jours d’occupation, ont ainsi été totalement passés sous silence.

Pourquoi les alliés ne sont-ils pas allés jusqu’à Bagdad en 1991 ? Pourquoi Saddam Hussein n’a-t-il pas clairement reconnu de 1998 à 2003 qu’il n’avait pas d’armes de destruction massive, offrant ainsi le prétexte à l’attaque des Etats-Unis ? Quelles sont les erreurs politiques et militaires de George W. Bush ?

Quelles fautes, quelles bavures ont été commises après l’occupation de l’Irak ? Quelles conclusions faut-il tirer de la comparaison entre les deux guerres du Golfe pour la conduite des relations internationales ? Quels enseignements faut-il en déduire pour les rapports entre le pouvoir politique et les autorités militaires ?

L’auteur, après l’étude des nombreux documents aujourd’hui disponibles, rétablit la vérité et répond à toutes ces questions.

À propos de l’auteur

Le général d’armée aérienne (CR) Jean Fleury a été le conseiller militaire de François Mitterrand à l’Elysée, puis chef d’état-major de l’armée de l’air pendant la première guerre du Golfe. Il a été le consultant de France Info pendant la deuxième guerre. Il est notamment commandeur de la Legion of Merit des Etats-Unis.


4. Le bouclier et la tempête – Aspects militaires de la guerre du Golfe, une évaluation critique (Jean-Jacques Langendorf)

Le bouclier et la tempête - Aspects militaires de la guerre du Golfe, une évaluation critique (Jean-Jacques Langendorf)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

L’historien militaire Jean-Jacques Langendorf a passé dix ans au Proche-Orient et en Afrique du Nord, s’intéressant particulièrement aux problèmes de défense de ces régions.

II commence par dresser dans cet ouvrage un panorama des événements politico-militaires qui précédèrent l’invasion du Koweït par l’Irak le 2 août 1990, en s’attachant à définir les formes prises, dès le XIXe siècle, par l’engagement américain dans le Golfe, marqué par des attitudes contradictoires, hésitantes ou opportunistes.

Passant ensuite à l’aspect militaire du conflit. dans ses différentes phases (” Le Bouclier ” ; ” La Tempête “), il en examine les aspects multiples : les doctrines militaires des armées américaine et irakienne, la valeur des états-majors et le profil psychologique des protagonistes, les effectifs, l’organisation, l’équipement. le matériel, la logistique, le renseignement, les communications, la spécificité de la guerre du désert, les relations avec les différents alliés, les intentions irakiennes, etc.

Puis, se consacrant aux opérations proprement dites – aériennes. terrestres. maritimes – il les analyse dans une perspective critique, qui suscite de nombreuses questions : qualité du commandement américain, valeur de la doctrine tactique, qualité du matériel engagé.

Enfin, en élargissant le débat, l’auteur se demande si cette guerre a marqué un tournant dans l’évolution de la tactique et si elle fut, pour les alliés, aussi brillante et décisive qu’on a bien voulu la présenter. L’auteur se préoccupe également du rôle joué durant la crise par les médias.

Une bibliographie critiqué, aussi complète que possible, doit permettre au lecteur de s’orienter dans le dédale des publications, aussi bien américaines qu’européennes.

À propos de l’auteur

Jean-Jacques Langendorf, né en Savoie d’un père allemand et d’une mère suisse, vit actuellement en Autriche où il partage son temps entre l’Histoire militaire, l’écriture de nouvelles et l’étude de la pensée contre-révolutionnaire. Il collabore également à divers journaux et revues européens.


5. L’Orient arabe à l’heure américaine – De la guerre du Golfe à la guerre d’Irak (Henry Laurens)

L'Orient arabe à l'heure américaine - De la guerre du Golfe à la guerre d'Irak (Henry Laurens)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Présentation du livre

Désordre installé en Irak, violence extrême et quotidienne entre Israéliens et Palestiniens, terrorisme endémique, onde de choc étendue à tous les Etats de la région. Le Proche-Orient est bien devenu, au fil des années, la zone la plus instable et la plus dangereuse de la planète, où la guerre est promue, irrémédiablement semble-t-il, comme l’ultime avatar de la politique.

Dans ce paysage compliqué, comment trouver des points de repères, des éléments de réflexion et de comparaison ? Quel pronostic porter sur l’avenir ?

A travers la chronique précise et documentée des événements qui se sont succédés depuis la guerre du Golfe jusqu’à la guerre d’Irak, Henry Laurens nous donne les clefs pour comprendre les enjeux de ces conflits à répétition, et les mécanismes qui leur permettent de se perpétuer. A l’heure de la domination américaine, les réflexions d’un historien sur un chaos érigé en système géopolitique.

À propos de l’auteur

Ancien directeur du Centre d’études et de recherches du Moyen-Orient contemporain (CERMOC) à Beyrouth, Henry Laurens est professeur au Collège de France, à la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe. Il a notamment publié La Question de Palestine, en trois volumes (Fayard 1999, 2002 et 2007).

 
error: Contenu protégé