Les 5 meilleurs livres de Friedrich Nietzsche

Les 5 meilleurs livres de Friedrich Nietzsche

Friedrich Wilhelm Nietzsche est un philologue, philosophe, poète, pianiste et compositeur allemand, né le 15 octobre 1844 à Röcken, en Prusse, et mort le 25 août 1900 à Weimar, en Allemagne.


1. Ainsi parlait Zarathoustra

Ainsi parlait Zarathoustra Friedrich Nietzsche

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ainsi parlait Zarathoustra est une œuvre philosophique magistrale. Elle a bouleversé la pensée de l’Occident. « Nietzsche démolit, il sape », disait Gide. Il remet définitivement l’homme en question. Poète-prophète, Zarathoustra se retire dans la montagne et revient parmi les hommes pour leur parler.

Sa leçon essentielle : « Vouloir libère. » Son leitmotiv : rejeter ce qui n’est pas voulu, conquis comme tel, tout ce qui est subi. C’est le sens du fameux : « Deviens celui que tu es. » La vertu est souvent le droit du plus faible, elle paralyse tout, désir, création et joie. Le surhomme nietzschéen est celui qui a la plus grande diversité d’instincts qui s’opposent puissamment mais qu’il maîtrise.

La pensée de Nietzsche est un défi permanent. Elle échappe à tout système politique. La ferveur de sa poésie, sa vigoureuse drôlerie ont donné à Nietzsche une célébrité universelle. Nos contemporains n’ont le choix qu’entre lui et Marx.


2. Par-delà le bien et le mal

Par delà le bien et le mal Friedrich Nietzsche

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

C’est d’abord à une radicale remise en question de la vérité que procède Nietzsche (1844-1900) dans Par-delà le bien et le mal (1886). Ce texte d’une écriture étincelante, férocement critique, met en effet au jour, comme un problème majeur jusque-là occulté, inaperçu, celui de la valeur. Il y destitue les positions philosophiques passées et présentes (autant de croyances), et stigmatise, en les analysant un à un, l’ensemble des préjugés moraux qui sous-entendent notre civilisation.

L’entreprise, pourtant, n’est pas uniquement négative : elle débouche sur l’annonce dans le prolongement d’Ainsi parlait Zarathoustra, de  » nouveaux philosophes  » –  » philosophes d’un dangereux peut-être  » qui devront désormais assumer l’inflexible hypothèse de la vie comme  » volonté de puissance « .


3. Le gai savoir

Le gai savoir Friedrich Nietzsche

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Y a-t-il une alliance possible entre la lucidité et la joie ? Quelle force faut-il pour aimer la réalité telle qu’elle est, pour assumer les contradictions de la vie ? Une puissance rare qui est le privilège de ceux qui savent jouir de ce monde-ci. La plupart des hommes imaginent que la vraie vie est ailleurs et cette fiction d’un au-delà idéal les réconforte et leur permet de supporter leur condition temporelle.

Cette peur de l’éphémère et de l’instable, convertie en haine pour leur vie, est à la source de ces chimères prodigieuses que sont les grands systèmes philosophiques aux vertus narcotiques. Invitant son lecteur à goûter les joies de la clairvoyance, Nietzsche l’exhorte à se défaire du vain espoir d’un autre monde où tentent de le maintenir la philosophie idéaliste aussi bien que la religion chrétienne.

Le gai savoir, qui consiste en une adhésion totale au réel, ne suppose pas la pensée d’une Providence ni, bien sûr, une philosophie de l’Histoire, mais implique au contraire une connaissance du tragique ! Courage, jouissons !


4. Généalogie de la morale

La généalogie de la morale Friedrich Nietzsche

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

La Généalogie de la morale. Un écrit polémique (Zur Genealogie der Moral. Eine Streitschrift) est une œuvre du philosophe Friedrich Nietzsche publiée en 1887. Elle suit, complète et éclaire Par-delà bien et mal. Nietzsche se donne pour objectif de montrer d’où viennent les valeurs morales contemporaines et pourquoi nous devrions en changer pour des valeurs plus saines.


5. Crépuscule des idoles

Crépuscule des idoles ou Comment philosopher à coups de marteau Friedrich Nietzsche

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ce titre aux accents wagnériens est emblématique de la pensée nietzschéenne. Pratiquant la philosophie à coups de marteau, Nietzsche cherche avant tout à précipiter la fin d’un monde et le déclin de ses croyances. Depuis Socrate, l’homme théorique, soucieux d’édifier des systèmes conformes aux exigences de la raison, semble avoir triomphé de l’homme tragique, assumant, à l’instar de Dionysos, les contradictions de la vie.

Ainsi, la philosophie, la morale puis la science, au fil des siècles, sont parvenues à bâtir de remarquables constructions théoriques visant à occulter le caractère incertain et protéiforme du devenir et à satisfaire le goût commun des hommes pour l’ordre et la cohérence. La religion du progrès, notre foi en la Providence, les inventions de la philosophie de l’Histoire, le credo scientiste sont autant d’expressions d’un seul et même besoin de fictions consolatrices.

Dans un style étincelant et apocalyptique, Nietzsche nous fait ici clairement pressentir l’effondrement d’un monde. Un ouvrage très « fin de siècle » pour les amoureux du soleil couchant.

error: Contenu protégé