Les 5 meilleurs livres d'Edgar Morin

Les 5 meilleurs livres d’Edgar Morin

Edgar Nahoum, dit Edgar Morin, né le 8 juillet 1921 à Paris, est un sociologue et philosophe français. Penseur de la complexité, il définit sa façon de penser comme « co-constructiviste » en précisant : « c’est-à-dire que je parle de la collaboration du monde extérieur et de notre esprit pour construire la réalité ».


1. La voie

La Voie Edgar Morin

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le vaisseau spatial Terre, continue à toute vitesse sa course dans un processus à trois visages : mondialisation, occidentalisation, développement.

Tout est désormais interdépendant, mais tout est en même temps séparé. L’unification techno-économique du globe s’accompagne de conflits ethniques, religieux, politiques, de convulsions économiques, de la dégradation de la biosphère, de la crise des civilisations traditionnelles mais aussi de la modernité. Une multiplicité de crises sont ainsi enchevêtrées dans la grande crise de l’humanité, qui n’arrive pas à devenir l’humanité.

Où nous conduit la voie suivie ? Vers un progrès ininterrompu ? Nous ne pouvons plus le croire. La mort de la pieuvre totalitaire a réveillé la pieuvre des fanatismes religieux et stimulé celle du capitalisme financier. Elles enserrent de plus en plus le monde de leurs tentacules. La diminution de la pauvreté se fait non seulement dans un accroissement de bien-être matériel, mais également dans un énorme accroissement de misère.

Allons-nous vers des catastrophes en chaîne ? C’est ce qui paraît probable si nous ne parvenons pas à changer de voie.

Edgar Morin pose ici les jalons d’une « Voie » salutaire qui pourrait se dessiner par la conjonction de myriades de voies réformatrices et nous conduire à une métamorphose plus étonnante encore que celle qui a engendré les sociétés historiques à partir des sociétés archaïques de chasseurs-cueilleurs.


2. Introduction à la pensée complexe

Introduction à la pensée complexe Edgar Morin

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Nous demandons à la pensée qu’elle dissipe les brouillards et les obscurités, qu’elle mette de l’ordre et de la clarté dans le réel, qu’elle révèle les lois qui le gouvernent. Le mot de complexité, lui, ne peut qu’exprimer notre embarras, notre confusion, notre incapacité à définir de façon simple, à nommer de façon claire, à ordonner nos idées.

Sa définition première ne peut fournir aucune élucidation: est complexe ce qui ne peut se résumer en un maître mot, ce qui ne peut se ramener à une loi ni se réduire à une idée simple. La complexité est un mot problème et non un mot solution.

Edgar Morin propose ici une pensée qui relève les défis de la complexité afin de mieux comprendre nos personnes, notre humanité, notre monde.


3. La méthode – Tome 1 – La nature de la nature

La méthode tome 1 La Nature de la nature Edgar Morin

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Nous avons besoin de ce qui nous aide à penser par nous-même : une méthode. Nous avons besoin d’une méthode de connaissance qui traduise la complexité du réel, reconnaisse l’existence des êtres, approche le mystère des choses.

La méthode de la complexité qui s’élabore dans ce premier volume demande :

  • de concevoir la relation entre ordre/désordre/organisation et d’approfondir la nature de l’organisation.
  • de ne pas réduire le phénomène à ces éléments constitutifs ni l’isoler (ou l’abstraire) de son environnement.
  • de ne pas dissocier le problème de la connaissance de la nature de celui de la nature de la connaissance. Tout objet doit être conçu dans sa relation avec un sujet connaissant, lui-même enraciné dans une culture, une société, une histoire.

4. Le paradigme perdu

Le paradigme perdu Edgar Morin

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le paradigme perdu : la nature humaine. Il faut cesser de disjoindre Nature et Culture : la clé de la culture est dans notre nature et la clé de notre nature est dans la culture. Il faut cesser de réduire l’homme à l’homo faber et l’homo sapiens.

Homo, qui apporte au monde magie, mythe, délire est doué à la fois de raison et de déraison : sapiens-demens. Au-delà d’une conception étroite et fermée de la vie (biologisme), d’une conception insulaire et sur-naturelle de l’homme (anthropologisme), d’un concept ignorant la vie et l’individu (sociologisme), il faut concevoir l’homme comme espèce-société-individu.


5. Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur

Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur Edgar Morin

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Auteur d’une œuvre foisonnante et éclectique, Edgar Morin nous livre ici une réflexion stimulante sur ce que devrait être un enseignement adapté à la complexité du monde nouveau. Ainsi, une approche transdisciplinaire est indispensable pour saisir les problèmes dans leur globalité. Il faut rassembler des savoirs dispersés dans chaque discipline pour « enseigner la condition humaine et l’identité terrienne ».

De même, plutôt que de réduire l’éducation à la transmission de connaissances établies, dans une conception souvent déterministe de l’évolution des sociétés, il est préférable d’expliquer le mode de production des savoirs, la « connaissance de la connaissance », en soulignant les incertitudes, « les erreurs et les illusions » inhérentes à la recherche scientifique.

On ne peut que partager cette vision synthétique des savoirs qui marierait avec bonheur les apports des sciences de la nature et des sciences humaines. Reste à en imaginer la traduction concrète dans les programmes scolaires et universitaires et dans les manières de travailler. Implicitement, Morin en appelle à une profonde réforme de l’école.

error: Contenu protégé