Les 5 meilleurs livres de la Pléiade

Les 5 meilleurs livres de la Pléiade

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres de la Pléiade.


1. Les chimères (Gérard de Nerval)

Les chimères (Gérard de Nerval)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Singulier paradoxe que ces Chimères, une centaine de vers à peine, qui ont alimenté depuis des milliers de pages d’exégèses et de commentaires. Tour à tour symbolistes, rimbaldiennes, mallarméennes ou surréalistes, voire fertile terreau pour la psychanalyse, elles n’ont pourtant pas fini d’interroger le lecteur.

Joyaux ciselés, enflammés de lueurs et de couleurs, avec leurs parfums secrets, leurs scintillements d’étoiles et leur musique envoûtante, ces poèmes exercent une fascination qui tient de la magie. Classiques grecs, troubadours, poètes de la Renaissance nourrissent une écriture à la fois limpide et profondément ésotérique.

Cette maîtrise, cette écriture si fluide et naturelle, Nerval en conserve les vertus jusque dans ses proses les plus humbles. Car, paradoxe encore, le poète fut surtout chroniqueur, feuilletoniste, dramaturge et voyageur, jusqu’à cette ultime promenade aux lisières d’un monde dont il finit par ne plus jamais revenir.

À propos de l’auteur

Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval, est un écrivain et un poète français, né le 22 mai 1808 à Paris, ville où il est mort le 26 janvier 1855.


2. Les démons (Fiodor Dostoïevski)

Les démons (Fiodor Dostoïevski)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ce n’est pas seulement sa mère, la générale Stavroguine, ce n’est pas seulement son ancien précepteur, Stépane Trofimovitch, c’est toute la ville qui attend l’arrivée de Nicolas, ce jeune homme séduisant, fascinant, inquiétant. Il a vécu dans la capitale, il a parcouru l’Europe ; on raconte sur lui d’étranges choses. Il arrive. De quels démons est-il accompagné ?

Avant même la parution du roman en 1873, l’éditeur avait refusé de publier un chapitre jugé choquant, « La confession de Stavroguine ». Afin de mieux préserver l’architecture de l’ensemble, on l’a réintégré ici à la place qui était prévue pour lui au cœur du roman.

On n’en comprend que mieux à quel point Les Démons est une formidable méditation sur Dieu et le suicide, sur le cabotinage et l’inaccessible authenticité, mais aussi sur le crime et la volonté de domination.

À propos de l’auteur

Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski est un écrivain russe, né à Moscou le 30 octobre 1821 et mort à Saint-Pétersbourg le 28 janvier 1881. Considéré comme l’un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes.


3. Une saison en enfer (Arthur Rimbaud)

Une saison en enfer (Arthur Rimbaud)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le désordre somptueux d’une passion exotique, éclat d’un météore, selon Mallarmé ; un ange en exil aux yeux d’un bleu pâle inquiétant, pour Verlaine. Un «éveil génial», et c’est Le Bateau ivre, une «puberté perverse et superbe», puis un jeune homme brièvement «ravagé par la littérature», le maître d’une «expression intense» aux sujets inouïs – tout cela dans un mince volume, dû au poète touché, puis déserté, par le génie, «aventure unique dans l’histoire de l’art».

À propos de l’auteur

Arthur Rimbaud est un poète français, né le 20 octobre 1854 à Charleville et mort le 10 novembre 1891 à Marseille. Bien que brève, la densité de son œuvre poétique fait d’Arthur Rimbaud une des figures premières de la littérature française. Arthur Rimbaud écrit ses premiers poèmes à quinze ans.


4. À la recherche du temps perdu – Du côté de chez Swann (Marcel Proust)

À la recherche du temps perdu - Du côté de chez Swann (Marcel Proust)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

A la Recherche du Temps Perdu est avant tout l’histoire d’une conscience, des progrès d’un individu qui, d’abord plongé dans la vie, et dans la vie souvent la plus superficielle, découvre sa vocation et du même coup ce qui lui paraît être la véritable signification de la vie.

Mais si le sujet du livre est plutôt abstrait, les illustrations en sont extraordinairement concrètes. C’est d’abord les souvenirs de Combray, où l’enfant s’est formé ou déformé, avec les admirables paysages qu’on lira dans ce volume.

La topographie des environs de Combray est élevée par Proust à la hauteur d’un symbolisme spatial. Deux « côtés », comme on dit à la campagne, le côté de Guermantes et le côté de Méséglise, représentent deux directions de sa vie sentimentale et sociale. Ces deux côtés paraissent sans communication possible à ses yeux d’enfant.

Mais de même que pour les grandes personnes Méséglise est à quelques kilomètres de Combray, de même, beaucoup plus tard, la rencontre dans un salon de Mlle de Saint-Loup, fille de Robert de Saint-Loup (côté de Guermantes) et de Gilberte Swann (côté de Méséglise) révèle au narrateur qu’au point de vue social il n:y a pas loin non plus de l’un à l’autre.

Un Amour de Swann est composé avec des souvenirs à la deuxième puissance, des souvenirs ayant été racontés au narrateur. L’amour de Swann, l’homme le plus élégant de sa génération, l’amateur délicat et supérieurement intelligent, pour une femme sans valeur et dont il n’aime même pas le type, est analysé dans un récit plus ramassé que les autres récits de Proust.

Un Amour de Swann est d’une très grande importance dans l’œuvre, car ce récit est destiné à présenter un modèle de l’amour qui, de l’aveu même du narrateur, devait avoir une influence particulière sur l’idée que celui-ci allait se faire de l’amour, et par suite sur sa conduite ne amour.

On y trouve aussi le premier tableau comique du « petit clan » des Verdurin, riches bourgeois entichés de bohème et dédaigneux, jusqu’à nouvel ordre, des gens du monde.

À propos de l’auteur

Marcel Proust, né à Paris le 10 juillet 1871 et mort à Paris le 18 novembre 1922, est un écrivain français, dont l’œuvre principale est la suite romanesque intitulée À la recherche du temps perdu, publiée de 1913 à 1927.


5. Le mémorial de Sainte-Hélène (Emmanuel de Las Cases)

Le mémorial de Sainte-Hélène (Emmanuel de Las Cases)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le Mémorial de Sainte-Hélène est un récit écrit par Emmanuel de Las Cases ; c’est un recueil des mémoires de Napoléon Bonaparte que Las Cases a rédigé au gré d’entretiens quasi-quotidiens avec l’Empereur, lors de son séjour à Sainte-Hélène.

Contrairement à une idée largement répandue, Napoléon n’a pas dicté son texte et Las Cases en a toujours assumé l’intégralité et l’originalité. C’est un des plus grands succès du siècle ; il cristallise les regrets et la nostalgie. Napoléon y est présenté comme le continuateur de la Révolution, voulant le bonheur du peuple et, à cause de cela, haï par les rois.

Cet ouvrage contient l’essentiel des réflexions de Napoléon sur sa jeunesse, le récit de ses campagnes… ainsi que les vicissitudes de sa captivité à Sainte-Hélène. Notamment, Las Cases y est particulièrement critique de la politique du gouverneur Hudson Lowe, ce qui lui vaudra d’avoir son manuscrit saisi lors de son départ de l’île en fin 1816, et la restitution de ce document qu’après la Mort de Napoléon en 1821.

À propos de l’auteur

Emmanuel-Auguste-Dieudonné, comte de Las Cases, né le 21 juin 1766 près de Blan dans le Tarn, mort le 15 mai 1842 à Passy-sur-Seine, est un militaire, émigré, et historien français. Il est l’auteur du récit écrit des mémoires de Napoléon Bonaparte; le Mémorial de Sainte-Hélène.

error: Contenu protégé