Les 5 meilleurs livres de Michel Houellebecq

Les 5 meilleurs livres de Michel Houellebecq

Michel Houellebecq, né Michel Thomas le 26 février 1956 à Saint-Pierre, est un écrivain, poète et essayiste français. Il est révélé par les romans Extension du domaine de la lutte et, surtout, Les Particules élémentaires, qui le fait connaître d’un large public.


1. Les particules élémentaires

Les particules élémentaires (Michel Houellebecq)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’un est un scientifique de renom, l’autre est anonyme ; l’un a choisi une solitude absolue, l’autre ne l’a pas choisie mais la subit quand même ; l’un et l’autre sont frères et n’ont rien en commun, sinon cette propension au malheur. Ou plutôt au « non-bonheur »: bonheur dont les auraient privés les débordements libertaires des années soixante-dix.

Chacun de leur côté, en se traînant de fiasco en désastre, et de retraite en désert, ils vont faire de leur vie la preuve de ce désenchantement du monde et révéler enfin la clef des rapports entre les hommes : l’illusion. Lors de sa sortie, ce livre a fait couler beaucoup d’encre, suscité de vives passions et de violents débats, alimentés par la personnalité de son auteur, volontiers provocateur et irrévérencieux.

Cela ne fait qu’ajouter à la fascination que provoque la lecture de ce roman, qui remet en cause toutes nos certitudes et nous oblige à réagir. Que l’on aime ou pas le style Houellebecq, il est urgent de lire Les Particules élémentaires.


2. La carte et le territoire

La carte et le territoire (Michel Houellebecq)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Si Jed Martin, le personnage principal de ce roman, devait vous en raconter l’histoire, il commencerait peut-être par vous parler d’une panne de chauffe-eau, un certain 15 décembre. Ou de son père, architecte connu et engagé, avec qui il passa seul de nombreux réveillons de Noël.

Il évoquerait certainement Olga, une très jolie Russe rencontrée au début de sa carrière, lors d’une première exposition de son travail photographique à partir de cartes routières Michelin. C’était avant que le succès mondial n’arrive avec la série des « métiers », ces portraits de personnalités de tous milieux (dont l’écrivain Michel Houellebecq), saisis dans l’exercice de leur profession.

Il devrait dire aussi comment il aida le commissaire Jasselin à élucider une atroce affaire criminelle, dont la terrifiante mise en scène marqua durablement les équipes de police.

Sur la fin de sa vie il accédera à une certaine sérénité, et n’émettra plus que des murmures.

L’art, l’argent, l’amour, le rapport au père, la mort, le travail, la France devenue un paradis touristique sont quelques-uns des thèmes de ce roman, résolument classique et ouvertement moderne.


3. Soumission

Soumission (Michel Houellebecq)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Dans une France assez proche de la nôtre, un homme s’engage dans la carrière universitaire. Peu motivé par l’enseignement, il s’attend à une vie ennuyeuse mais calme, protégée des grands drames historiques. Cependant les forces en jeu dans le pays ont fissuré le système politique jusqu’à provoquer son effondrement. Cette implosion sans soubresauts, sans vraie révolution, se développe comme un mauvais rêve.

Le talent de l’auteur, sa force visionnaire nous entraînent sur un terrain ambigu et glissant ; son regard sur notre civilisation vieillissante fait coexister dans ce roman les intuitions poétiques, les effets comiques, une mélancolie fataliste. Ce livre est une saisissante fable politique et morale.

Une anticipation dans laquelle un parti musulman remporte la présidentielle contre le Front national. Le Front national de Marine Le Pen, qui a déjà perdu le scrutin de 2017, subit la loi d’une alliance UMP, UDI, PS, associée à la Fraternité musulmane, parti inventé par l’auteur. Son leader, Mohammed Ben Abbes, finit par être élu et choisit François Bayrou comme premier ministre.


4. Extension du domaine de la lutte

Extension du domaine de la lutte (Michel Houellebecq)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Ville de banlieue, chambre anonyme, petit travail, salaire correct, peu d’intérêt, pas d’amis, de vagues relations. Aucune envie, plus de désir, quelques habitudes. C’est tout un monde de désespoir et de non-sens qui s’ouvre en même temps que commence ce roman des perdants et des abandonnés, ceux qui ont érigé la routine en mode de vie, le renoncement en principe, le défaitisme en valeur.

On pourrait en rester là : mais l’auteur va tellement loin dans sa peinture clinique, crue, désenchantée, qu’on relève la tête et le défi. Plus que son antihéros, en tout cas : c’est du moins ce qu’il faut se souhaiter…

Écrit avant Les Particules élémentaires, le roman sulfureux qui fit la notoriété de Michel Houellebecq, Extension du domaine de la lutte est de la même veine : plume acérée, aride, assassine. On en sort laminé, mais bien déterminé à continuer la lutte, et c’est là que tout le paradoxe de la littérature prend un sens. Un roman saisissant à lire avec précautions.


5. Plateforme

Plateforme (Michel Houellebecq)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

De l’exotisme et du pittoresque, du sexe et du fanatisme, tels sont les ingrédients (torrides et subversifs) de « Plateforme », dernier roman de Michel Houellebecq, probablement l’écrivain le plus controversé aujourd’hui…

Michel est un employé du ministère de la Culture. Il vit simplement, au rythme des feuilletons et des jeux télé, des peep shows au sortir du boulot, des purées Mousseline dégluties machinalement…

A la mort de son père, « un vieux con », il se décide pour un séjour en Thaïlande, en « voyage organisé » sous la houlette de Nouvelles Frontières.

Accompagné par une galerie de « beaufs », armés du « Guide du routard », le narrateur visite les sites touristiques de Bangkok à Surat Thani, de Patong Beach à Koh Phi Phi, se livre au plaisir du body massage, quête les bars à putes, se lie avec Valérie. Ensemble, ils voyageront à Cuba, multipliant les expériences sexuelles, ici et là…

Cinglant et drôle, rarement avare d’outrances (sexuelles), observateur attentif, sarcastique même, l’écrivain ne rate rien de son époque.

Fable sur les voyages organisés, regard sur le tourisme sexuel et le « déploiement du monde », « Plateforme » aurait pu n’être qu’un exercice littéraire de dénonciation mise en scène par une sensibilité exacerbée.

Si le texte connaît des longueurs, c’est aussi le juste portrait d’une société moyenne, peuplée d’individus moyens, parfois médiocres, avec ses paradis et ses enfers.

error: Contenu protégé