Les 5 meilleurs livres sur Le Corbusier

Les 5 meilleurs livres sur Le Corbusier

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur Le Corbusier.


1. Le Corbusier – Tout l’œuvre construit (Jean-Louis Cohen, Richard Pare)

Le Corbusier - Tout l'oeuvre construit (Jean-Louis Cohen, Richard Pare)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Déployés sur quatre continents, les bâtiments construits par Le Corbusier entre 1907 et 1965 n’avaient jamais été embrassés par l’objectif d’un photographe aussi attentif à leur présence dans le paysage qu’au grain fin de leur texture.

Pendant près de dix ans, Richard Pare a arpenté les routes du monde, sachant ouvrir les portes des édifices inaccessibles au public et de ceux voués au secret de l’intimité familiale.

L’invention de Le Corbusier apparaît dans toute sa diversité, des chalets suisses subvertis par l’Art nouveau, qu’il construisit encore presque adolescent, aux grands portiques de béton armé du Capitole de Chandigarh, où sa production tend au monument.

Tel cette promenade architecturale à laquelle il a attaché son nom, le récit visuel conduit des intérieurs poétiques des villas puristes et de la pénombre des églises de Ronchamp et de La Tourette aux étendues écrasées de soleil du Pendjab.

Nulle image idéale ou hiératique dans les vues de ces quelque soixante bâtiments, car Richard Pare a su saisir le jeu des saisons et des cycles quotidiens, et révèle combien l’usage – parfois sacrilège – et l’usure du temps ont patiné le bois, la brique et jusqu’au béton, dont les souffrances muettes sont mises à nu.

À propos de l’auteur

Richard Pare est photographe d’architecture et fondateur de la collection de photographes du Centre canadien d’architecture. Il est représenté dans les principales collections publiques de photographies et a publiés The Lost Vanguard (Monacelli, 2007).

Jean-Louis Cohen, historien de l’architecture, enseigne à l’Institute of Fine Arts de l’université de New York. Il est l’auteur de nombreux livres sur l’architecture et a été commissaire de plusieurs expositions, dont « Le Corbusier : An Atlas of Modern Landscapes  » au MoMa, New York.


2. Le Corbusier – Le Grand (Editors of Phaidon)

Le Corbusier - Le Grand (Editors of Phaidon)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le Corbusier Le Grand, la monographie de référence sur ce maître de l’architecture, est enfin disponible dans un nouveau formai broché.

Examinant en détails la vie et l’œuvre de Le Corbusier, l’ouvrage présente une somme inégalée de croquis, de photographies d’archives et d’extraits de correspondance.

Il reflète la richesse de la production de Le Corbusier, figure hors du commun qui fascine aujourd’hui encore bien au-delà des frontières de l’urbanisme et de l’architecture.

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.


3. Le Corbusier – Les unités d’habitations en France (Gérard Monnier)

Le Corbusier - Les unités d'habitations en France (Gérard Monnier)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Encore un livre sur Le Corbusier ? Oui, parce qu’a propos de l’architecte suisse (de naissance) le plus célèbre de France on a pas tout dit.

A l’heure ou l’on relativise d’un point de vue esthétique ses grandes cités radieuses, le livre de Gérard Monnier, professeur d’histoire de l’art contemporain à Paris I et spécialiste de l’architecture moderne permet de bien connaître l’histoire de ce qu’a été pour Le Corbusier une véritable vocation à améliorer notre cadre de vie côté agencement et proportions.

Même si on voudrait rehausser les plafonds bas, enchanter le béton dont il use et abuse on se dit après lecture que c’était quand même quelque chose, surtout dans les années d’après-guerre. Ces « barres d’immeubles » sont austères et en même temps les appartements y sont souvent bien pensés, agréables à vivre. C’est l’un des grands paradoxes de ce livre.

On découvre un Le Corbusier inventeur, réglé comme du papier à musique mais inventif et tenace. Il va lancer le train de l’industrialisation des matériaux de construction, ce qui rend la construction plus rapide et moins chère.

Le plus passionnant dans le livre reste aussi le récit très circonstancié de ses grands projets mêlant, critique, presse et monde politique de Marseille contesté à Rezé adopté, via Firminy abandonné et Briey échappant de justesse à la démolition.

Parmi les constructions de l’après-guerre, les « cités radieuses » de Le Corbusier n’ont jamais fait l’objet d’une étude complète. Ce livre fait le point sur l’ensemble des projets conçus par l’agence de l’architecte. Il observe en détail les circonstances et les acteurs de leur création.

Des années 1950 à aujourd’hui les unités d’habitation de Marseille, Rezé, Briey, Firminy ont connu des sorts très contrastés : la contestation (Marseille), l’adoption (Rezé), l’abandon (Firminy) et la démolition évitée de justesse (Briey). Elles ont cristallisé beaucoup des opinions, souvent acerbes ou subjectives dont l’architecture fut l’objet en France pendant un demi-siècle.

Aujourd’hui on s’y arrache les appartements à prix d’or.

À propos de l’auteur

Gérard Monnier, né le 1ᵉʳ juin 1935 à Poissy, mort à Paris le 23 novembre 2017, est un historien de l’architecture vingtiémiste, professeur émérite de l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne.


4. Le Corbusier – La Villa Savoye (Jacques Sbriglio)

Le Corbusier - La Villa Savoye (Jacques Sbriglio)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Par son architecture d’une netteté absolue, la Villa Savoye achevée par Le Corbusier en 1931 est un emblème de l’architecture du XXe siècle reconnaissable entre mille. Elle réalise de manière subtile la fusion des « cinq points de la nouvelle architecture » : plan libre, fenêtre bandeau, façade libre, pilotis et toit-terrasse.

Tout en intégrant manifestement des éléments de l’architecture classique, elle fait partie des œuvres pionnières de l’architecture moderne. André Malraux la classa d’ailleurs monument historique en 1965.

Avec des documents d’époque et des photographies récentes à l’appui, ce guide présente les nombreuses facettes de cette villa aussi bien au visiteur qu’au lecteur amateur d’architecture.

À propos de l’auteur

Jacques Sbriglio est architecte-urbaniste. Il dirige l’agence sbriglio.architectes installée au cœur de la Métropole Aix-Marseille.


5. Le Corbusier – Ronchamp (Maria Antonietta Crippa, Françoise Caussé)

Le Corbusier - Ronchamp (Maria Antonietta Crippa, Françoise Caussé)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

La chapelle Notre-Dame-du-Haut est une chapelle catholique construite de 1950 à 1955 sur la colline de Bourlémont, à Ronchamp, en Haute-Saône. Création de l’architecte franco-suisse Le Corbusier, elle est érigée à l’emplacement d’un ancien sanctuaire romain et d’une église de pèlerinage sévèrement endommagée par les bombardements lors de libération en septembre 1944.

Une société immobilière fait appel, avec l’appui et la proposition de la Commission diocésaine d’art sacré de Besançon (CDAS) à Le Corbusier, seul architecte capable à donner une nouvelle impulsion à l’architecture sacrée contemporaine. Au printemps 1950, Le Corbusier, malgré ses réticences, monte sur la colline. Les paysages environnants et le passé du lieu touchent l’architecte et trouvent écho à ses réflexions et sentiments.

Le 4 avril 1954 la première pierre de la future chapelle est posée. Le 25 juin 1955, la nouvelle chapelle Notre-Dame du Haut est inaugurée. « J’ai voulu créer un lieu de silence, de prière, de paix, de joie intérieure », précise Le Corbusier le jour de l’inauguration.

La chapelle Notre-Dame-du-Haut est construite semblable à une arche blanche, percée d’ouvertures aux vitrages colorés. La coque de la toiture, d’une forme inspirée par la carapace de crabe, est réalisée en béton brut. Avec des matières telles que le béton, la pierre, le bois, la fonte de fer, le bronze, l’émail et le verre, Le Corbusier a créé une œuvre étonnamment légère et lumineuse.

Par les qualités constructives et l’organisation de l’espace, les deux éléments essentiels de la création sont mis en valeur : la matière et la lumière. Ses murs enveloppés de béton sont construits avec des pierres de l’ancienne église. Mais ce sont seize piliers de béton armés qui portent la coque formant la toiture.

Figure de manifeste de l’architecture sacrée moderne, la chapelle Notre-Dame du Haut est également un exemple d’œuvre reliant le passé et le présent. Outre la chapelle, l’architecte réalise sur la colline deux autres bâtiments encadrant le chemin : l’Abri du pèlerin et la Maison du chapelain. Il a également érigé, en bordure de la colline, la pyramide de la Paix, un mémorial en l’honneur des soldats morts pour la libération de Ronchamp en 1944.

Lors de sa dernière visite à Ronchamp, en 1959, Le Corbusier a confié : « Merci à vous tous les usagers, je suis récompensé ». Depuis, le site a évolué : Jean Prouvé a réalisé un campanile dans les années 1970 et récemment, en 2011, Renzo Piano a inauguré la Poterie.

Ainsi est né l’ensemble architectural harmonieux composé du monastère Sainte-Claire, de la Porterie, du campanile et de la chapelle Notre-Dame du Haut. Cette dernière, bâtiment iconique, est candidate à l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2016.

Une magnifique campagne photographique permet de percevoir à la fois la majesté et la signification symbolique du monument du Corbusier, ainsi que les détails architecturaux et décoratifs, résultats d’un extraordinaire dialogue créatif.

Premier grand livre (il n’existe que des guides touristiques actuellement sur le sujet) et campagne photographique exceptionnelle sur le monument.

À propos de l’auteur

Maria Antonietta Crippa est architecte, professeur à l’Institut polytechnique de Milan, enseigne l’histoire de l’architecture et l’histoire de la restauration. Elle étudie les architectes et les thèmes contemporains.

Elle dirige l’ISAL (Institut pour l’histoire de l’art en Lombardie) ainsi que la série Fonti e saggi chez Jacabook. Elle donne des conférences et participe à des colloques en Italie et à l’étranger.

error: Contenu protégé