Les 5 meilleurs livres sur l'histoire de la Thaïlande

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire de la Thaïlande

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire de la Thaïlande.


1. Le Siam (Michel Jacq-Hergoualc’h, Jean-Noël Robert)

Le Siam (Michel Jacq-Hergoualc'h, Jean-Noël Robert)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le Siam… Le nom suscite encore le rêve puisqu’il attire les voyageurs en quête d’une Asie fastueuse et raffinée dont le parfum émane toujours de ses anciennes capitales, Ayutthaya et Sukhothaï. En surgit l’évocation d’un royaume souvent brillant, celui des Thaïs qui se révélèrent extraordinairement doués pour assimiler le meilleur des civilisations qui les avaient précédés et s’en approprier peu à peu les territoires.

Ce guide analyse ce que fut la culture lentement élaborée de ce peuple à son apogée, soit à la fin du XVIIe siècle.

À propos de l’auteur

Michel Jacq-Hergoualc’h, né le 15 juillet 1943, décédé le 17 août 2014, était un universitaire français, enseignant à l’université Paris III et directeur de recherches au CNRS.

Jean-Noël Robert, latiniste et historien de Rome, a publié aux éditions Les Belles Lettres une quinzaine d’ouvrages sur l’histoire des mentalités dans l’Antiquité romaine, parmi lesquels Les Plaisirs à Rome (1986, nlle édition 2005), Rome la gloire et la liberté (2008), Les Romains et la mode (2011) ou L’Empire des loisirs (Signet, 2011).


2. Thaïlande, une royauté bouddhique aux XXe et XXIe siècles (Marie-Sybille de Vienne)

Thaïlande, une royauté bouddhique aux XXe et XXIe siècles (Marie-Sybille de Vienne)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

La modernisation de la royauté bouddhique mise en œuvre par la dynastie Chakri et ses aléas institutionnels ont abouti sous le roi Bhumibol (r. 1946-2016) à la formation progressive d’un système d’influence articulant le Conseil Privé, le Bureau des propriétés de la Couronne (CPB) et la symbolique royale.

Les frustrations d’une part grandissante de la population, la volatilité structurelle des élites et l’angoisse eschatologique devant la fin prochaine du Roi ont toutefois généré une crise sans précédent dont l’ampleur est à proportion de l’aura de Rama IX et de l’exceptionnelle durée de son règne.

À propos de l’auteur

Professeur des universités et chercheur au Centre Asie du Sud-Est (CNRS /EHESS /INALCO), Marie-Sybille de Vienne enseigne l’histoire économique et la géopolitique de l’Asie du Sud-Est à l’Institut National des Langues et Civilisations orientales. Ses travaux portent sur l’évolution des sociétés, les dynamiques de crise et les réseaux commerciaux.

Elle dirige la revue Péninsule et est l’auteur de nombreuses publications, parmi lesquelles Les Chinois en Insulinde, échanges et sociétés marchandes au xviie siècle (Indes Savantes, 2008) ; Brunei, de la thalassocratie à la rente (CNRS Editions, 2012).


3. Thaïlande (Arnaud Dubus)

Thaïlande (Arnaud Dubus)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Carrefour de l’Asie du Sud-Est à l’économie dynamique, la Thaïlande offre le visage souriant d’un pays où il fait bon vivre. Elle recèle pourtant des complexités qui ne se révèlent que peu à peu. Son pragmatisme lui a permis d’échapper à la colonisation, une exception régionale. D’où une relative insularité culturelle. Le pays paraît empesé dans ses traditions, tout en étant marqué par de multiples influences.

Attachés à l’animisme, les Thaïlandais sont imprégnés par le bouddhisme theravada. Si la pagode reste le cœur de la vie sociale dans les campagnes, dans les villes domine un bouddhisme  » nouvelle formule « . Le pays traverse une grave crise politique, due au réveil de la population rurale.

L’opposition, parfois violente, entre celle-ci et les classes moyennes urbaines, rappelle la nécessité d’une démocratisation plus poussée et d’un rééquilibrage économique et social. La complexité de la Thaïlande ferait-elle partie de son charme indiscutable ?

À propos de l’auteur

Arnaud Dubus, journaliste indépendant, vit en Thaïlande depuis 1989. Il travaille pour RFILibération, le quotidien suisse Le TempsMarianne et TV 5. Il a écrit, en collaboration avec Nicolas Revise, Armée du peuple, armée du roi (Irasec/L’Harmattan, 2002), un ouvrage sur le rôle des militaires en Thaïlande et en Indonésie.

Il est aussi l’auteur de La Longue Marche des chrétiens khmers (CLD, 2004), une histoire des catholiques du Cambodge à travers des récits de missionnaires. Parlant couramment le thaï, il se passionne pour l’histoire, la politique et la culture de ce pays où il a passé près de la moitié de sa vie.


4. Les Thaïlandais (Eugénie Mérieau)

Les Thaïlandais (Eugénie Mérieau)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Terre de paradoxes assumés, la Thaïlande,  » pays du sourire « , se rit des contradictions qui la fondent comme elle se joue des contrastes qui l’habillent.

Tout voyageur est frappé, lors de son arrivée au royaume de Thaïlande, de constater l’apparente liberté dont jouissent les Thaïlandais – pourtant sous le joug d’une dictature militaire. Les coups d’Etat ici se produisent sans violence ; l’autoritarisme y serait-il plus doux qu’ailleurs ?

Dostoïevski disait qu’une société devait être jugée à l’aune de ses prisons : les prisons thaïlandaises regorgent de prisonniers de conscience, victimes de la terrible loi de lèse-majesté, l’une des plus sévères au monde. Derrière son vernis pastel de carte postale et la bonhomie légendaire de ses 67 millions d’habitants se découvre la réalité de la misère, des bordels, de la drogue et de la corruption.

Autour de Bangkok la mégalopole qui se dresse, folle, en écrans géants et en super-centres commerciaux, la Thaïlande rurale continue à cultiver, le dos courbé sous un soleil de plomb, ses rizières en escalier.

Ces deux Thaïlande qui se font face, l’une rurale, l’autre urbaine, l’une forcée à une économie de subsistance, l’autre ultra-consumériste, l’une à la peau tannée par les rayons du jour, l’autre d’une blancheur poudrée, n’en sont pas moins unies par un impétueux sentiment national. La khwampenthai ( » Thainess « ), puissant ciment idéologique, définit les contours de l’identité nationale grâce au motto  » Nation, Religion, Monarchie « .

À propos de l’auteur

Politiste et juriste de formation, Eugénie Mérieau est docteure de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) et chargée d’enseignement à Sciences-Po Paris. Elle a travaillé près de huit ans en Thaïlande, à l’institut du Roi Prajadhipok sous la supervision du Parlement Thaïlandais, ainsi qu’à l’université de Thammasat à Bangkok.

Elle est notamment l’auteur de Les Chemises rouges de Thaïlande (éd. IRASEC, 2013) et The Politics of (no) elections in Thailand (White Lotus Press, 2016).


5. Idées reçues sur la Thaïlande (Eugénie Mérieau)

Idées reçues sur la Thaïlande (Eugénie Mérieau)

Disponible sur Amazon

Souvent plus connue pour ses plages et son tourisme sexuel, la Thaïlande peine à se débarrasser des clichés, souvent sulfureux, qu’on lui accole : Triangle d’or et plaque tournante de la drogue, paradis des lesbiennes, gays et transgenres, haut-lieu de la corruption et, sur le terrain économique, le redoutable Tigre asiatique…

Le Royaume du Sourire, dans lequel les sanctions pour crime de lèse-majesté s’abattent en nombre au Nord-Est du pays, semble loin de l’harmonie et de la tolérance prônées dans le bouddhisme, sa religion dominante.

Précis, concis et documenté, cet ouvrage est une excellente introduction à ce pays, son histoire et ses habitants. Le meilleur moyen de dépasser ses idées reçues !

À propos de l’auteur

Politiste et juriste de formation, Eugénie Mérieau est docteure de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) et chargée d’enseignement à Sciences-Po Paris. Ses recherches portent notamment sur les démocraties illibérales.

error: Contenu protégé