Les 5 meilleurs livres sur l'histoire du Portugal

Les 5 meilleurs livres sur l’histoire du Portugal

Cet article vous présente une sélection de 5 des meilleurs livres sur l’histoire du Portugal.


1. Histoire du Portugal contemporain de 1890 à nos jours (Yves Leonard)

Histoire du Portugal contemporain de 1890 à nos jours (Yves Leonard)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’histoire contemporaine du Portugal reste encore trop méconnue en France, alors que des flux croissants de touristes français découvrent le pays, parfois pour s’y installer l’heure de la retraite venue. Mais clichés et préjugés continuent d’avoir la vie dure, du  » bon émigré portugais  » à la trilogie des trois F – Fado, Fátima et Football. Sans compter le prisme réducteur des agences de notation, si prégnant ces dernières années.

Pourtant, le Portugal a le plus souvent reflété, voire précédé, l’histoire européenne, du renversement de la monarchie et de l’implantation précoce de la République en octobre 1910, à la longue dictature salazariste et aux tourments coloniaux, ponctués par le rétablissement de la démocratie avec la singulière Révolution des œillets, le 25 avril 1974, avant de vivre pleinement à l’heure européenne, non sans tourment.

Yves Léonard propose ici une synthèse – la première de ce type en France -, nourrie des apports récents de la recherche et des débats historiographiques, mettant en lumière la complexité et la richesse d’une histoire du Portugal contemporain loin des idées reçues.

À propos de l’auteur

Yves Léonard, docteur en histoire, enseigne à Sciences Po, où il est membre correspondant du Centre d’Histoire (CHSP). Egalement chercheur-associé au Laboratoire d’Etudes Romanes de l’université Paris 8, il a publié de très nombreux travaux sur l’histoire contemporaine du Portugal, notamment Salazarisme et fascisme (Chandeigne, 2e édition 2003)


2. La dictature de Salazar face à l’émigration – L’Etat portugais et ses migrants en France (1957-1974) (Victor Pereira)

La dictature de Salazar face à l'émigration - L'Etat portugais et ses migrants en France (1957-1974) (Victor Pereira)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

De 1957 à 1974, quelque 900 000 Portugais émigrent en France, dont plus de la moitié irrégulièrement. En 1975, la population portugaise de l’Hexagone atteint 750 000 personnes, formant la première communauté étrangère en France.

Plus vieille dictature de droite en Europe, le Portugal de Salazar redoute les effets de la modernité, protège le pays des influences étrangères, résiste aux « vents du changement » qui se lèvent en Afrique et se referme sur lui-même. L’émigration, par son ampleur (10 % de la population), va devenir un défi pour le régime.

Pour se maintenir au pouvoir, la dictature portugaise organise une politique d’émigration duplice et inefficace qui sert ses intérêts politiques, économiques, financiers et militaires. Elle empêche la population d’émigrer légalement et la contraint à la clandestinité en France.

Pourtant, c’est en contournant l’Etat que les migrants pourront s’offrir de meilleures conditions de vie, contribuant activement à la modernisation, à la démocratisation et à l’européanisation « par le bas » du Portugal, à rebours d’une vision élitiste. Une histoire inédite et très documentée des migrants et des politiques de migration portugaises.

À propos de l’auteur

Victor Pereira, docteur en histoire à l’Institut d’études politiques de Paris, est maître de conférences à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Il mène des recherches sur l’émigration portugaise, espagnole et française et sur l’histoire du XXe siècle portugais.


3. Le Portugal, l’empire oublié (Collectif)

Le Portugal, l'empire oublié (Collectif)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Le 25 avril 1974, la révolution des Œillets mettait fin à la dictature salazariste, la plus longue que l’Europe ait connue. Son anniversaire nous rappelle que, au-delà de la crise actuelle, le Portugal a écrit des pages glorieuses.

De sa naissance, en 1139, à l’arrimage européen en 1986, le petit Etat atlantique a ouvert à l’Europe les routes de l’océan Indien au Brésil en passant par les côtes africaines, tenu tête à l’Espagne et à la France napoléonienne, signé avec l’Angleterre la plus vieille alliance au monde encore valide et construit un empire à nul autre pareil.

À propos de l’auteur

Aucune information disponible.


4. Isabelle de Portugal, l’Impératrice – Le Pouvoir au Féminin au XVIe siècle (Manuela Gonzaga)

Isabelle de Portugal, l'Impératrice - Le Pouvoir au Féminin au XVIe siècle (Manuela Gonzaga)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

En 1526, Isabelle de Portugal, considérée comme l’une des plus belles femmes de son époque, part en Castille à la rencontre de Charles Quint, roi d’Hispanie et empereur du Saint empire romain germanique.

A ses côtés, elle sera la femme la plus puissante de la chrétienté : elle a conquis le monde avec grâce, amour, et intelligence. Elle a affronté les grands de son temps, de François Ier à Soliman le Magnifique, à la force de l’esprit. Elle était assise sur le trône d’Espagne lorsque celui-ci baignait dans l’or des Indes et que son pays natal faisait la conquête du Brésil.

À propos de l’auteur

Auteure et activiste, historienne diplômée de l’Université Nova de Lisbonne, Manuela Gonzaga est une référence en matière de biographies. Elle est également reconnue dans les domaines de la littérature pour enfants, du roman, des contes, et même des essais.


5. Histoire du Portugal (Jean-François Labourdette)

Histoire du Portugal (Jean-François Labourdette)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

L’histoire du Portugal est d’abord celle d’une épopée. Épopée d’explorateurs, de conquérants, de marchands, qui dès la fin du XVe siècle ont donné à leur pays le premier grand empire maritime européen, source d’une richesse et d’une magnificence égales, et peut-être supérieures, à celles de sa puissante voisine et rivale, l’Espagne.

Comment expliquer cette précocité exceptionnelle ? C’est la question centrale que pose Jean-François Labourdette dans sa brillante synthèse qui vient combler un vide dans l’historiographie française.

Mais l’histoire du Portugal est aussi celle d’une décadence, après les fastes d’un royaume bicéphale, partagé entre Lisbonne et Rio de Janeiro. L’indépendance du Brésil en 1822 ouvre une brèche dans l’histoire de l’Etat-nation le plus ancien d’Europe – autre singularité – qui a ensuite inlassablement poursuivi un rêve d’empire, au prix de la liberté politique et de sanglantes guerres coloniales.

Ce n’est qu’en 1974, lors de la Révolution des œillets, que le Portugal a pu enfin faire son entrée dans la modernité, qui préparait son adhésion à l’Europe communautaire.

À propos de l’auteur

Jean-François Labourdette est professeur émérite de l’université Charles-de-Gaulle-Lille-III. Spécialiste des relations internationales à l’époque moderne, il est aussi l’auteur de trois livres sur le Portugal.

error: Contenu protégé