Les Cahiers Japonais : liste des albums dans l’ordre

Les Cahiers Japonais : liste des albums dans l’ordre

Les Cahiers Japonais est une série de bande dessinée documentaire, scénarisée et dessinée par Igort. Igort est l’un des rares auteurs occidentaux à avoir travaillé directement pour un éditeur japonais. Le Japon le fascine et, à travers ses livres, il nous fait découvrir les facettes moins connues du pays du Soleil Levant.

Cette liste énumère les albums de la série dans l’ordre chronologique de leur publication.


1. Un voyage dans l’empire des signes (2015)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« Le Japon était devenu pour moi l’écrin des désirs et surtout le paradis des dessinateurs. Enivré par les anciennes estampes japonaises, je m’étais avancé dans ce monde de signes, simples en apparence, qui dissimulaient un savoir mystérieux. Je m’étais convaincu et j’avais convaincu mes éditeurs nippons que dans ma vie antérieure j’avais été japonais. Eux, cérémonieux, m’avaient accueilli par une révérence : « Nous, Japonais, sommes heureux de travailler avec vous, qui également, dans une vie précédente, avez été japonais. » J’adorais ces gens ironiques et légers, mais dévoués à leur travail avec une rigueur sous les traits d’une douce mélancolie. La beauté antique de telle ou telle maison en bois et en papier de riz que j’apercevais de temps en temps dans mon quartier, m’attristait. Elle évoquait une période révolue. »


2. Le vagabond du manga (2018)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

« Pendant des années j’étais retourné au Japon, un lieu qui désormais me semblait être comme un chez moi. Et pourtant cette fois-là fut la première où je m’abandonnai à un voyage sans but. Aucun rendez-vous ni rencontre, je voyageais pour le simple goût de me perdre. Et sans doute, commençai-je à comprendre, que se perdre dans des lieux inconnus permettait de pénétrer dans les pièces secrètes d’un soi plus profond. Je me préparai à accueillir ce que le voyage allait m’apporter, comme Miyamoto Musashi, le plus grand rônin de tous les temps préparait ses duels. Avec la précision qui laisse la porte ouverte au hasard, pour souhaiter la bienvenue à l’inimaginable. Le Livre des cinq anneaux m’accompagnerait. »


3. Moga, Mobo, Monstres (2021)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Avec ce troisième ouvrage, Igort revient sur des artistes ou mouvements artistiques. Les Moga (Modern girls) Mobo (Modern boys) et les monstres qui peuplent des récits… ou les écrivent. Ce Japon qui défie les tabous peut être glauque et fascinant, voire excessif. Et si, de prime abord, on en est déconcerté, c’est peut-être parce que ses codes sont conditionnés par des règles bien particulières, qui ne sont valables que sous ces latitudes. Mais si nous voulons interroger la complexité de cet archipel de passions, il faudra se lancer dans un parcours tout sauf conventionnel. L’une des étapes fondamentales est, après des siècles d’isolement volontaire, l’ouverture du pays au monde occident et de son modernisme. En vingt-cinq ans (1912-1937), le visage du Japon en fût profondément changé.

error: Contenu protégé