Le Gang Mazda : liste des albums dans l’ordre

Le Gang Mazda : liste des albums dans l’ordre

Le Gang Mazda est une série de bande dessinée humoristique, scénarisée par Bernard Hislaire, Christian Darasse et Tome, et dessinée par Christian Darasse. Elle raconte les péripéties de Bernard, Christian et Marc, qui forment le Gang Mazda, une association de dessinateurs de bande dessinée qui a pour but de trouver des idées pour leurs histoires.

Cette liste énumère les albums de la série dans l’ordre chronologique de leur publication.


1. Le Gang Mazda fait de la bédé (1988)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il y a d’abord Marc, membre énergique de la bande et fan de culture nipponne, qui dessine les aventures d’un héros japonais qui affronte au fil des albums ce « chien de Matsumoto ». Il y a ensuite Bernard, membre romantique du groupe, qui ne dessine que des histoires d’amour tragiques et qui n’a qu’une crainte : se faire quitter avant d’avoir eu lui-même le temps de rompre. Il y a enfin Christian, membre insouciant, séducteur et désargenté du trio, qui ne dessine qu’en toute dernière extrémité… mais personne ne sait quoi exactement. Ensemble, ils décident de créer un atelier de dessinateurs de bande dessinée : le Gang Mazda (Mazda étant le dieu de la lumière chez les Perses, et, par extension, celui de l’illumination créatrice ; accessoirement, l’atelier est situé au-dessus d’un concessionnaire d’une marque automobile japonaise, mais c’est un hasard).


2. Le Gang Mazda mène la danse (1989)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il y a d’abord Marc, membre énergique de la bande et fan de culture nipponne, qui dessine les aventures d’un héros japonais qui affronte au fil des albums ce « chien de Matsumoto ». Il y a ensuite Bernard, membre romantique du groupe, qui ne dessine que des histoires d’amour tragiques et qui n’a qu’une crainte : se faire quitter avant d’avoir eu lui-même le temps de rompre. Il y a enfin Christian, membre insouciant, séducteur et désargenté du trio, qui ne dessine qu’en toute dernière extrémité… mais personne ne sait quoi exactement. Ensemble, ils décident de créer un atelier de dessinateurs de bande dessinée : le Gang Mazda (Mazda étant le dieu de la lumière chez les Perses, et, par extension, celui de l’illumination créatrice ; accessoirement, l’atelier est situé au-dessus d’un concessionnaire d’une marque automobile japonaise, mais c’est un hasard).


3. Le Gang Mazda pouponne (1992)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il y a d’abord Marc, membre énergique de la bande et fan de culture nipponne, qui dessine les aventures d’un héros japonais qui affronte au fil des albums ce « chien de Matsumoto ». Il y a ensuite Bernard, membre romantique du groupe, qui ne dessine que des histoires d’amour tragiques et qui n’a qu’une crainte : se faire quitter avant d’avoir eu lui-même le temps de rompre. Il y a enfin Christian, membre insouciant, séducteur et désargenté du trio, qui ne dessine qu’en toute dernière extrémité… mais personne ne sait quoi exactement. Ensemble, ils décident de créer un atelier de dessinateurs de bande dessinée : le Gang Mazda (Mazda étant le dieu de la lumière chez les Perses, et, par extension, celui de l’illumination créatrice ; accessoirement, l’atelier est situé au-dessus d’un concessionnaire d’une marque automobile japonaise, mais c’est un hasard).


4. Le Gang Mazda roucoule (1993)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il y a d’abord Marc, membre énergique de la bande et fan de culture nipponne, qui dessine les aventures d’un héros japonais qui affronte au fil des albums ce « chien de Matsumoto ». Il y a ensuite Bernard, membre romantique du groupe, qui ne dessine que des histoires d’amour tragiques et qui n’a qu’une crainte : se faire quitter avant d’avoir eu lui-même le temps de rompre. Il y a enfin Christian, membre insouciant, séducteur et désargenté du trio, qui ne dessine qu’en toute dernière extrémité… mais personne ne sait quoi exactement. Ensemble, ils décident de créer un atelier de dessinateurs de bande dessinée : le Gang Mazda (Mazda étant le dieu de la lumière chez les Perses, et, par extension, celui de l’illumination créatrice ; accessoirement, l’atelier est situé au-dessus d’un concessionnaire d’une marque automobile japonaise, mais c’est un hasard).


5. Le Gang Mazda cartonne (1993)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il y a d’abord Marc, membre énergique de la bande et fan de culture nipponne, qui dessine les aventures d’un héros japonais qui affronte au fil des albums ce « chien de Matsumoto ». Il y a ensuite Bernard, membre romantique du groupe, qui ne dessine que des histoires d’amour tragiques et qui n’a qu’une crainte : se faire quitter avant d’avoir eu lui-même le temps de rompre. Il y a enfin Christian, membre insouciant, séducteur et désargenté du trio, qui ne dessine qu’en toute dernière extrémité… mais personne ne sait quoi exactement. Ensemble, ils décident de créer un atelier de dessinateurs de bande dessinée : le Gang Mazda (Mazda étant le dieu de la lumière chez les Perses, et, par extension, celui de l’illumination créatrice ; accessoirement, l’atelier est situé au-dessus d’un concessionnaire d’une marque automobile japonaise, mais c’est un hasard).


6. Le Gang Mazda accélère (1995)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il y a d’abord Marc, membre énergique de la bande et fan de culture nipponne, qui dessine les aventures d’un héros japonais qui affronte au fil des albums ce « chien de Matsumoto ». Il y a ensuite Bernard, membre romantique du groupe, qui ne dessine que des histoires d’amour tragiques et qui n’a qu’une crainte : se faire quitter avant d’avoir eu lui-même le temps de rompre. Il y a enfin Christian, membre insouciant, séducteur et désargenté du trio, qui ne dessine qu’en toute dernière extrémité… mais personne ne sait quoi exactement. Ensemble, ils décident de créer un atelier de dessinateurs de bande dessinée : le Gang Mazda (Mazda étant le dieu de la lumière chez les Perses, et, par extension, celui de l’illumination créatrice ; accessoirement, l’atelier est situé au-dessus d’un concessionnaire d’une marque automobile japonaise, mais c’est un hasard).


7. Le Gang Mazda s’enflamme (1996)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Il y a d’abord Marc, membre énergique de la bande et fan de culture nipponne, qui dessine les aventures d’un héros japonais qui affronte au fil des albums ce « chien de Matsumoto ». Il y a ensuite Bernard, membre romantique du groupe, qui ne dessine que des histoires d’amour tragiques et qui n’a qu’une crainte : se faire quitter avant d’avoir eu lui-même le temps de rompre. Il y a enfin Christian, membre insouciant, séducteur et désargenté du trio, qui ne dessine qu’en toute dernière extrémité… mais personne ne sait quoi exactement. Ensemble, ils décident de créer un atelier de dessinateurs de bande dessinée : le Gang Mazda (Mazda étant le dieu de la lumière chez les Perses, et, par extension, celui de l’illumination créatrice ; accessoirement, l’atelier est situé au-dessus d’un concessionnaire d’une marque automobile japonaise, mais c’est un hasard).

error: Contenu protégé