L'Effaceur : liste des albums dans l’ordre

L’Effaceur : liste des albums dans l’ordre

L’Effaceur est une série de bande dessinée humoristique, scénarisée par Hervé Richez et dessinée par Henri Jenfèvre. Elle raconte les péripéties de Reynolds, un tueur à gages.

Cette liste énumère les albums de la série dans l’ordre chronologique de leur publication.


1. Devise n°1 : clients et victimes, même satisfaction (2003)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Reynolds est un effaceur, un nettoyeur si vous préférez, ou alors un tueur à gages. Son métier est simple. On l’engage pour un contrat et il doit simplement tuer la personne en question. Et le pire c’est qu’il fait ça bien, en petit chef d’entreprise, la Eraser limited, avec sa petite secrétaire, Virginia. Il a toute une gamme de forfaits au service de ses clients.

Il peut vous proposer le « strike » (vous êtes fauché par une voiture), le « fondation » (on vous coule dans du béton), le « crescendo » (une balle dans le pied le premier jour, une dans le genou le second, etc.), le « last will » (qui comme son nom l’indique permet d’exaucer une dernière volonté avant le trépas), le « recyclage » (votre corps se retrouve éparpillé dans plusieurs boîtes de cassoulet), le « sculpture » (votre dernière demeure sera une statue exécutée avec des matériaux de grande qualité et un soin jamais égalé), et beaucoup d’autres encore…

Sa règle de base : jamais de témoins. Sa devise : clients et victimes, même satisfaction. Sa principale caractéristique : l’humour. Car Reynolds est un effaceur extrêmement drôle et souvent gaffeur, prêt à tout pour honorer ses contrats, même si pour cela il doit déclencher des cataclysmes…


2. Devise n°2 : mieux vaut tenir que mourir… (2003)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Reynolds est un effaceur, un tueur à gages si vous préférez. Son métier est simple. On l’engage pour un contrat et il doit simplement tuer la personne en question. Et le pire c’est qu’il fait ça bien, en petit chef d’entreprise, la Eraser limited, avec sa petite secrétaire, Virginia. Il a toute une gamme de forfaits au service de ses clients.

Et justement, à cause de son forfait « Last Will » (dernière volonté), il lui arrive une sacrée tuile : chargé d’éliminer Monsieur Cantino, la future victime demande à Reynolds comme dernière volonté d’adopter Quentin, son fils… Reynolds se retrouve père d’un grand dadais fan de Frank Sinatra qui l’appelle papatron et qui va le seconder dans son job d’effaceur. Il sera le nettoyeur, chargé de faire disparaître les traces des actions de son père adoptif. Mais il en a vite marre du sale boulot, il veut lui aussi se marrer et buter un mec…


3. Devise n°3 : à trop monter on se fait descendre ! (2004)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Difficile d’être chef d’entreprise, tueur à gages et père de famille. Et le fait que Steel.O.Reynolds alias l’Effaceur n’ait pas choisi sa famille, en l’occurrence Quentin Cantino, ne change rien à l’affaire… D’autant que ce fils aussi encombrant qu’adoptif a semble-t-il décidé de suivre la voie de son père… Mais le père, qui exerce pourtant l’activité aussi lucrative qu’immorale de tueur à gages, n’en reste pas moins investi d’un rôle éducatif : moi vivant, tu ne tueras point ! Bref, hors de question de laisser un flingue à Quentin mais pour combien de temps ?


4. Devise n°4 : ton prochain, tu ne tueras point. Le suivant, par contre… (2005)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Steel.O.Reynolds est à la tête d’une entreprise florissante, la « Eraser limited ». La clientèle ne manque pas et en véritable artisan, il n’hésite pas à donner de sa personne. Sa profession : « effaceur ». Qu’est-ce me direz-vous ? Un léger euphémisme pour désigner un tueur à gages. Son métier est simple. On l’engage pour un contrat et il doit simplement tuer la personne en question.

Cependant, depuis un contrat ennuyeux, Reynolds doit faire office de père adoptif à Quentin Cantino. Et ce jeune homme est loin d’être gérable, voulant prendre la succession de son tuteur ou tout au moins pouvoir flinguer à tout va ! Pourtant l’activité aussi lucrative qu’immorale de tueur à gages, n’empêche pas d’être investi d’un rôle éducatif : « moi vivant, tu ne tueras point ! » Bref, hors de question de laisser un flingue à Quentin mais pour combien de temps ?…


5. Devise n°5 : qui hait, tue ?… (2008)

Disponible sur Amazon Disponible à la Fnac

Tout ! C’est le tome où vous saurez tout sur l’Effaceur ! Comment il a obtenu ses légendaires lunettes fumées qu’il chausse uniquement pour mener à bien ses contrats. Pourquoi il a créé ce fleurissant business de tueur à gages avec facture ou non. Pourquoi il est avant tout un chef d’entreprise au professionnalisme et à la qualité de services irréprochable. Pourquoi il applique les méthodes de management les plus pointues au service de ses clients mais un peu moins à celui de ses victimes. Et pourquoi, paradoxe des paradoxes, l’Effaceur a choisi la voie du libéralisme par… humanité. C’est définitivement le tome où vous saurez tout ! C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a pour titre “Qui hait, tue !”

error: Contenu protégé